10/60/2020

« Le conseil en investissement dans les actifs numériques » par Silvestre Tandeau de Marsac

  • Revue de Droit Bancaire et Financier - n°3 mai/juin 2020
  • Avis d'experts

Le Bitcoin, et les crypto-actifs de manière plus générale, suscitent un engouement particulier auprès des peoples qui n’hésitent pas à vanter les vertus fast-earning supposées des crypto-actifs.
Dans une interview accordée au journal Le Parisien, le joueur professionnel de tennis, Gaël Monfils, raconte son expérience de trading amateur sur la plateforme eToro. De même le 8 juin 2018, la star de téléréalité Nabilla publiait une story sur Snapchat pour vanter les mérites du Bitcoin et inciter ses abonnés à investir dans ce crypto-actif. Après avoir fait part de son expérience personnelle « moi j’ai dû mettre à peu près 1 000 euros
et j’ai déjà gagner 800 euros », celle-ci a tenu à rassurer son auditoire sur la fiabilité du Bitcoin « après le Bitcoin, c’est comme un investissement parce que c’est de l’argent qu’on peut toujours récupérer, c’est de l’argent virtuel » et de conclure « franchement un bon investissement à faire ».
L’Autorité des marchés financiers (ci-après « AMF ») n’a pas manqué de réagir à ces déclarations par le biais, inhabituel pour une autorité de régulation, de Twitter afin de rappeler que tout investissement engendre des risques qui ne sont pas à négliger.

Suite de l’article

partager cet article :