02/07/2020

La folle histoire du tableau de Pissarro spolié à son propriétaire sous l’Occupation, Cédric Fischer avocat de la famille Bauer

  • Vanity Fair
  • Article

C’est un point final après trois longues années de conflit juridique. Les descendants vont désormais pouvoir reprendre possession de l’œuvre signée Camille Pissarro. Retour sur une affaire qui a agité le monde de l’art durant plus d’un demi-siècle.

 

 

Trois années de bataille juridique. Mercredi 1er juillet, la Cour de cassation a validé, de façon irrévocable, la restitution de La Cueillette des pois aux descendants de Simon Bauer, éminent collectionneur juif spolié sous l’Occupation de la France par l’Allemagne nazie. Signé de l’impressionniste Camille Pissarro, ce tableau de 1887 avait disparu avant d’être vendu aux enchères en 1995 à des Américains.

Mercredi, la justice a donc rejeté le pourvoi en cassation de ces collectionneurs. Ces trois ans d’inlassables actions en justice opposaient les héritiers de Simon Bauer et le couple Toll, grands collectionneurs américains, qui avaient fait l’acquisition de l’œuvre pour 800 000 dollars lors d’une vente aux enchères chez Chistie’s à New York. La provenance de cette gouache impressionniste était alors totalement inconnue.

C’est en 2017 que la famille Bauer retrouve par hasard la trace de La Cueillette des pois, alors exposée au musée parisien Marmottan-Monet (à l’occasion d’une rétrospective de la carrière artistique de Camille Pissarro). S’appuyant sur une ordonnance du 21 avril 1945 (destinée à permettre aux victimes de spoliation de reprendre possession de leurs biens), la justice française, par deux fois, ordonna aux époux Toll de restituer la toile aux Bauer.

En septembre 2019, les collectionneurs américains avaient renvoyé à la Cour de cassation une question prioritaire de constitutionnalité visant cette fameuse ordonnance de 1945. Celle-ci avait été rejetée par la haute juridiction. Mercredi 1er juillet : clap de fin après trois années de batailles acharnées. La famille Bauer est victorieuse.

Au nombre de vingt, les héritiers vont désormais pouvoir jouir pleinement du tableau, mis sous séquestre au musée d’Orsay. Dans un communiqué, Cédric Fischer, avocat de la famille, a applaudi cette décision tant espérée. « Cette décision donne un fondement juridique incontestable à toutes les actions actuellement en cours, ayant pour objet la restitution à leurs légitimes propriétaires d’oeuvres d’art spoliées et détenues illégalement par des amateurs qui tentent de se prévaloir de leur bonne foi », a-t-il ajouté.

Cependant, les époux Toll envisagent de saisir la Cour Européenne des Droits de l’Homme, et ainsi se retourner contre l’État français. Ils estiment légitime que les descendants retrouvent la gouache de Pissarro, mais refusent de payer pour « un crime commis par le régime de Vichy. »  La Cueillette des pois est l’un des 93 tableaux de maître dérobés au collectionneur Simon Bauer. Jusqu’à sa mort en 1947, il tenta, sans résultat, de retrouver l’œuvre. Ses descendants ont poursuivi sans relâche son action afin de reprendre possession de la colossale collection.

partager cet article :